Gault et Millau

PHILIPPE GAVIGNET  millésime 2011

Philippe Gavignet, qui exploite aujourd’hui quelque 11 hectares, appartient à la quatrième génération de vignerons. Les rouges, très majoritaires, proviennent exclusivement de climats de Nuits-Saint-Georges, dont quelques premiers crus (Pruliers, Bousselots, …). D’année en année, le style s’est affiné.

Hautes Côtes de Nuits : Cette cuvée est à notre gout, un peu trop dominée par le bois. On retrouve en filigrane une touche de fruit des bois et d’épices. La bouche est velouté, d’une jolie texture. On perçoit les tanins du bois qui assèche un peu cette finale.

Vieilles Vignes : La gamme aromatique suggère le pain toasté, des senteurs fumées auxquelles s’ajoutent des notes de framboises et de mûres. La bouche est délicate, fluide et de belle charpenté. Un vin fidèle de Nuits Saint Georges, entre structure et finesse.

Les Argillats rouge : Un nez au parfum juvénile où l’on décèle des notes de fraises, de groseille et de bonbon anglais. Le boisé ne s’est encore suffisamment fondu pour un offrir un équilibre comme on l’attend. La finale est quant à elle de belle allure.

Les Bousselots : Un nez charmeur qui porte des arômes de fruits à noyau, de griottes, et de roses séchées. La bouche est particulièrement souple de premier abord et s’enrichit au fur et mesure pour gagner en structure. Très belle allonge.

Les Chaboeufs : Avec ce Premier cru, on entre dans une autre dimension. Le nez a déjà commencé à digérer l’élevage et offre de très jolis arômes de fruits des bois, de fleurs séchées, et de violette. La bouche est tendre, presque douce et se prolonge vers une finale délicieusement acidulée.

Les Pruliers : C’est clairement sur les Pruliers que le domaine élabore sa plus belle cuvée. Là on retrouve la délicatesse du pinot, et la puissance du terroir. La bouche est dense, d’un superbe touché soyeux. Superbe allonge. Une très belle bouteille.

Gault-MillauHautes Côtes : 14,5/20
Argillats rouge : 15/20
Vieilles Vignes : 15,5/20
Bousselots : 15,5/20
Chaboeufs : 16/20
Pruliers : 17/20

 

PHILIPPE GAVIGNET millésime 2010

Les Argillats rouge : Tout en nuance et en finesse, un nuit saint georges au toucher d’anthologie, au service d’un fruit rouge frais et gourmand et au tanin millimétré. Un futur grand classique de l’appellation.

Les Bousselots : Par sa définition légèrement plus toastée, son fruit plus mûr et sa concentration, cette cuvée des Bousselots est définitivement ancrée dans le beau terroir nuiton. Une belle bouteille.

Les Chaboeufs : Poivre et genièvre, un soupçon de coriandre et des effluves de lard frais. Bluffant, superbe définition et une très belle cuvée, suave et dense. Un beau foie de veau épais, avec quelques framboises poêlées !

Les Pruliers : EGault-Millau-2012xtrême définition aux notes de fruits rouges, groseille et framboise. Un des plus beaux terroirs de nuits, parfaitement mis en valeur par un élevage ne voilant en rien la définition de ce pinot. Grand tout simplement.

Argillats rouge : 16/20
Bousselots : 16,5/20
Chaboeufs : 17/20
Pruliers : 18/20

 

PHILIPPE GAVIGNET millésime 2009

Les Argillats blanc :  Un très beau moment tout en finesse, sur un acidulé poudré se rapprochant de la sensation des bombons Flavigny. Le toucher en bouche est « nacré », sur une base de fleurs, puis de noisette et de poire. Magnifique !

Vieilles Vignes : Riche est savoureux à la fois, voilà le défi qu’a relevé et réussi le domaine sur cette cuvée. Puissance et profondeur des vieilles vignes, croquant juteux du fruit, épices d’un boisé élégant. Ce vin de gourmandise ne manque pas de sérieux, avec sa mâche généreuse.

Les Argillats rouge : La puissance du 2009 avec la lecture habituelle du domaine, à savoir la mise en avant en finesse du fruit. Le boisé vient enjoliver l’ensemble, avec un rien de café. La trame est très savoureuse, sur une finale de cerise.

Les Bousselots : Que dire de ce vin juteux, savoureux, au fruité généreux venant emplir la bouche de saveurs réglissées et goûteuses ? Ce vin est un délice, une gourmandise sur la cerise noire confite, les épices douces, la rose.

Les Chaboeufs : Moderne par la recherche de matière bien mûre, par la densité du vin, par son boisé luxueux ; mais l’ensemble est fait dans l’harmonie, sans surcharge, permettant au fruit de garder son côté savoureux.

Les Pruliers : Certes le boisé est un rien présent aujourd’hui (quelle idée de le boire si tôt ?) mais va se fondre dans cette belle masse de fruits à la maturité et à la richesse de 2009. La cerise est confite et les notes de lilas et de pivoine nous émerveillent.

Gault-Millau-2011Argillats blanc : 17/20
Argillats rouge : 17/20
Vieilles Vignes : 17/20
Bousselots : 18,5/20
Chaboeufs : 18/20
Pruliers : 17/20

 

PHILIPPE GAVIGNET millésime 2008

Vieilles Vignes : Parfaite adéquation entre cépage et terroir avec, au final, un pinot aussi subtil que puissant qui se livre avec une expression aromatique élégante sur la prune noire et la bigarreau.

Les Argillats rouge : Les Argillats jouent la carte terroir, sur des notes de terre chaude et de cuir. Dès l’attaque on distingue un vin plus ferme, aux tanins légèrement anguleux, qui se fondront dans le temps.

Les Argillats blanc : Production ultraconfidentielle, ce blanc de Nuits livre un chardonnay riche en extraits secs, ainsi qu’une minéralité forte qui fait saliver en finale. Un appel aux assiettes gourmandes.

Les Bousselots : Du pinot, rien que du pinot et un terroir. Un vin naturel au possible, avec des notes délicieuses de cerise, de pralin, de cassis. La texture en bouche est soyeuse, avec un rien de chaleur pour le côté séduction.

Les Chaboeufs : Un boisé discret, une approche fruitée, une mâche dense mais aérienne et de la fraîcheur … tout y est. Enfin presque, puisqu’il faut ajouter quelques belles fleurs délicates et parfumées.

Les Pruliers : Du plaisir à l’état pur ! Comment conserver la finesse du pinot, sa texture délicatement soyeuse et ses notes florales; et en même temps, exprimer autant de richesse de fruits pulpeux ? C’est le secret de cette cuvée.

GaultMillau2010Argillats blanc : 15/20
Argillats rouge : 15/20
Vieilles Vignes : 14,5/20
Bousselots : 17/20
Chaboeufs : 17/20
Pruliers : 17,5/20

 

PHILIPPE GAVIGNET millésime 2007

Philippe Gavignet appartient à la quatrième génération vigneronne. Il place la qualité comme point de départ pour obtenir de bons vins. Après des travaux en 1998, des achats de parcelles sur Nuits-Saint-Georges en 1999, le voilà fin prêt. D’année en année, le style s’est affiné et semble mieux maîtrisé. Nous avons donc eu cette année une belle série de Nuits-Saint-Georges tout en finesse. Un rien de matière supplémentaire permettrait de monter de niveau, mais l’approche délicate nous séduit. Les Chaboeufs sont plus en structure et en puissance alors que Les Bousselots optent pour les fruits des bois et la finesse. Les tanins doivent se fondre toutefois. Pour finir, un beau blanc au boisé maîtrisé.

GaultMillau2009Argillats blanc : 14,5/20
Argillats rouge : 15/20
Vieilles Vignes : 15/20
Bousselots : 14/20
Chaboeufs : 15/20
Pruliers : 14,5/20

 

PHILIPPE GAVIGNET millésime 2006

Philippe Gavignet appartient à la quatrième génération vigneronne. Il place la qualité comme point de départ pour obtenir de bons vins. Après des travaux en 1998, des achats de parcelles sur Nuits-Saint-Georges en 1999, le voilà fin prêt. Déjà l’an passé, nous avions senti cette progression. Elle se confirme cette année avec des rouges aériens, à peine acidulés et fins. Les matières sont d’une très belle fluidité et les élevages ne masquent pas la minéralité. La série de Nuits-Saint-Georges nous enchante. Les tanins doivent se fondre pour le W alors que les Argillats, très floral, peut faire plaisir dès aujourd’hui (avec un bon carafage). Le seul blanc présenté se caractérise par sa recherche de fraîcheur et de minéralité. Le boisé léger doit toutefois se fondre un peu.

Gault-Millau-2008Argillats blanc : 16/20
Argillats rouge : 16/20
Vieilles Vignes : 16,5/20
Bousselots : 16/20
Chaboeufs : 15/20
Pruliers : 17/20

 

PHILIPPE GAVIGNET millésime 2005

Philippe Gavignet place la qualité comme point de départ pour obtenir de bons vins. Après des travaux en 1998, des achats de parcelles sur Nuits-Saint-Georges en 1999, le voilà fin prêt. Loin des effets de mode, les vins du domaine continuent à s’affirmer dans un style en dentelle et, si les tannins très fins marquent légèrement les finales, la belle enveloppe légèrement chaleureuse les absorbe magnifiquement. On aime ce style en fraîcheur et en subtilité qui fait parler les vins de façon savoureuse. Les Chaboeufs en est l’étendard, alors que la profondeur marquera le W. Mais attention : sous de faux airs légers et aériens, les vins sont chaleureux, épicés avec des structures très peu apparentes. Elles permettront de réserver ces vins sur quelques années. Le blanc est une merveille de finesse où le fruit règne en maître, loin des cuvées vulgairement boisées. Il n’y en aura pas pour tout le monde …. »

Argillats bGault-Millau-2007-Vignettelanc : 19/20
Argillats rouge : 17/20
Vieilles Vignes : 16/20
Bousselots : 15/20
Chaboeufs : 16,5/20
Pruliers : 15/20

 

PHILIPPE GAVIGNET millésime 2004

Philippe Gavignet est la quatrième génération vigneronne. Il place la qualité comme point de départ pour obtenir de bons vins. Après des travaux en 1998, des achats de parcelles sur Nuits-Saint-Georges en 1999, le voilà fin prêt. Les vins peuvent parler. Les rouges sont délicats et très floraux et on aime ce style fin et léger. Une finale plus séductrice et arrondie permettrait d’avoir des vins de tout premier ordre. Le Nuits-Saint-Georges blanc les Argillats 2004 est une très grande réussite : densité, équilibre, minéralité, fruité, élevage, tout est parfait.

ArgillatsGault-Millau-2006-Vignette blanc : 18,5/20
Argillats rouge : 14/20
Vieilles Vignes : 15/20
Bousselots : 15/20
Chaboeufs : 15,5/20
Pruliers : 15/20